logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/06/2007

Effiat et ses lavoirs

Effiat une commune de 752 habitants à quelques kilomètres d'Aigueperse.
La Commune est composée du bourg et de 3 villages : Denone, Le Berthueix et Olhat.

Effiat est célèbre par son château

Empruntons l'allée qui mène au portail

medium_DSCN2401.jpg


medium_DSCN2402.jpgmedium_DSCN2403.jpg


Son Eglise
medium_DSCN2399.jpg


Les fonts baptismaux
medium_DSCN2400.jpg


La Mairie
medium_DSCN2408.jpg


L'école communale qui a gardé son cachet d'antan
medium_DSCN2411.jpg




Ses lavoirs

Deux circuits pour découvrir le patrimoine et plus particulièrement les lavoirs
medium_DSCN2404.jpg
medium_DSCN2405.2.jpg


medium_DSCN2414.jpg

Le lavoir du Pré Lissard
medium_DSCN2413.jpg



Les deux étangs de La Motte

medium_DSCN2416.jpg

medium_DSCN2417.jpg


Site buccolique et plein de fraîcheur
medium_DSCN2418.jpg

medium_DSCN2419.jpg


medium_DSCN2420.jpg


Lavoir de Lanjoin

medium_DSCN2421.jpg

medium_DSCN2422.jpg


Le lavoir des Formes
medium_DSCN2424.jpg


medium_DSCN2425.jpg


Le lavoir de la Font Mansat (des Rivets)

medium_DSCN2427.jpg

medium_DSCN2428.jpg


Le lavoir de Denone
medium_DSCN2429.jpg

medium_DSCN2430.jpg


Maintenant avec ces nombreux lavoirs, voici le

RECIT d'une journée de lessive à Effiat en 1940
de Lucette Servoir

La lessive se faisait une fois par semaine, en principe le lundi. On avait une pièce ou buanderie qui servait pour faire la lessive et cuire le chaudron pour nourrir les bêtes. Il y avait souvent une grande cheminée. Avec des briques et deux fers plats, on fabriquait un foyer et cela servait de support pour faire le feu sous la lessiveuse afin de chauffer l'eau et faire bouillir le linge blanc.

Le matin, on allait chercher l'eau au puits pour la faire chauffer au feu de bois, qu'il ne fallait pas laisser s'éteindre une partie de la matinée. Sur un support en bois, on mettait le baquet à hauteur pour savonner le linge que l'on avait mis tremper dans de l'eau tiède et de la lessive. Il fallait une planche que l'on mettait dans le baquet. Elle servait à mettre les pièces de linge pour les savonner et les frotter avec une brosse de chiendent, afin que le linge soit propre.

nous restions agenouillées dans la caisse...


Ensuite, on mettait le linge à bouillir dans la lessiveuse, avec de l'eau et de la lessive. Il était disposé autour d'un champignon qui, conduisait l'eau vaporisée vers le couvercle afin qu'elle retombe en fines gouttelettes qui, en traversant le linge, le nettoyaient.

Pendant que le blanc bouillait, on frottait le linge de couleur dans l'eau du baquet ou quelques fois, dans la lessive dont on s'était servie pour le linge blanc. Puis, blanc et couleur étaient rincés au lavoir. On mettait le linge blanc dans une corbeille en osier qui lui permettait de s'égoutter et le linge couleur dans une bassine ou un seau.

Chaque maison avait une brouette légère qui servait seulement à amener la lessive au lavoir, ainsi corbeille, la bassine, la caisse avec un coussin et un sac pour se mettre sous les genoux, la brosse et le battoir.

Vers 15 heure, on partait au lavoir rincer le linge ; pendant deux heures, nous restions agenouillées dans la caisse avec souvent, les genoux trempés. Une fois le rinçage terminé, on rentrait pour le mettre à sécher sur un fil.
Une fois par mois, on passait le linge blanc au bleu. Dans un sac en toile, on mettait deux ou trois boules bleu que l'on faisait fondre dans une bassine d'eau et l'on passait le linge pour lui redonner sa blancheur. Le linge était toujours très souple sans assouplisseur !

31/05/2007

Jenzat (Allier) Capitale de la Vielle

Jenzat sur les bords de La Sioule compte 450 habitants.

En entrant nous trouvons un pigeonnier :



medium_DSCN2278.jpg

medium_DSCN2276.jpg

medium_DSCN2277.jpg





Capitale Mondiale de la Vielle, une statue a été dressée pour commémorer le bicentenaire de la Vielle
medium_DSCN2280.jpg




Église Saint-Martin


Le charme de la petite église, élevée à la fin du 11ème siècle dans la capitale de la lutherie, réside dans ses jolies fresques naïves, réalisées au 15ème siècle, figurant les ravages que fit la peste noire au 14ème siècle, le martyre de sainte Catherine déchiquetée par quatre roues percées de pointes et la Passion du Christ.
medium_DSCN2283.jpg


medium_DSCN2282.jpg


medium_DSCN2301.jpg


Maison du Luthier

La Maison du Luthier, aménagée sur la rive droite de la Sioule dans la maison de J.-A. Pajot, évoque, via une impressionnante collection d'outils, de vielles à roues, une salle de rhabillage des instruments de musique et plusieurs ateliers, l'univers méconnu des fabricants de luth, instrument cher aux troubadours.



Château et jardins de Jenzat - XV° et XVIII° siècles, classé monument historique.
Trois châteaux successifs : château primitif du 13e siècle (tour ronde) ; second château des 14e et 15e siècles ; château classique (seconde moitié 18e siècle) construit par la famille de Jouvenel
medium_DSCN2300.jpg



t
medium_DSCN2285.jpg

medium_DSCN2287.jpg



Le portail date de 1760

medium_DSCN2286.jpg


Allons découvrir le jardin à la française du château

medium_DSCN2293.jpg

medium_DSCN2292.jpg

medium_DSCN2296.jpg


Les dépendances du Château

medium_DSCN2284.jpg

medium_DSCN2288.jpg

medium_DSCN2299.jpg

medium_DSCN2298.jpg


Une maison de caractère
medium_DSCN2290.jpg

24/05/2007

Saint-Saturnin

Qu'aperçoit-on en arrivant, le Château royal XIIIe-XVe siècle classé monument historique où Caherine de Médicis (dernière descendante des de la Tour). y viendra en 1566 avec son fils, le roi Charles IX, et toute la cour. En 1586, sa fille, la reine Marguerite de Navarre, la fameuse reine Margot, fut tenue prisonnière quelques jours en ce château avant d’être envoyée à Usson. Elle y revint, libre cette fois, en 1606.

medium_DSCN2127.2.jpg


medium_DSCN2161.jpg


medium_DSCN2131.jpg
medium_DSCN2163.jpg


Place de l'Ormeau en face du Château, se dresse la Fontaine renaissance creusée dans la lave.



medium_DSCN2162.2.jpg


Continuons jusqu'à le petite Chapelle (romane) Sainte Madeleine qui est le monument le plus ancien de Saint –Saturnin.
medium_DSCN2154.2.jpg
medium_DSCN2142.2.jpg

medium_DSCN2143.2.jpg


Accolée à la Chapelle, un portail vous invite dans un petit jardin qui fut un ancien cimetière

medium_DSCN2155.2.jpg
$

Le linteau de la porte, daté de 1668, invite à la méditation :

NOUS AVONS ESTE COMME VOUS

UN JOUR VOUS SEREZ COMME NOUS

PENSEZ-Y BIEN


medium_DSCN2141.2.jpg


Sur la même place, est érigée (XIIe siècle) la plus contemporaine des Eglises romanes de la région

medium_DSCN2137.jpg


Le clocher octogonal à deux étages, à servi de modèle pour la reconstruction de ceux qui avaient été détruits.
medium_DSCN2136.jpg


medium_DSCN2144.jpg


La pierre utilisée est de l’arkose blonde avec des incrustations décoratives en lave noire
medium_DSCN2145.jpg


La nef simple bénéficie d’une excellente clarté
medium_DSCN2148.jpg


Détail d'une scupture d'un siège
medium_DSCN2151.jpg

On accède à la Crypte par deux escaliers latéraux. Trois fenêtres assurent un éclairage discret. Elle arbitre un très beau groupe en pierre de la Vierge de Pitié, avec Saint Jean et Sainte Madeleine(XV siècle)
medium_DSCN2153.jpg





medium_DSCN2165.jpg
medium_GOURLETTES_07.jpg

medium_GOURLETTES_03.jpg

medium_GOURLETTES_05.jpg


medium_GOURLETTES_04.jpg


Rue de la Boucherie
medium_BOUCHERIE_02.2.jpg

medium_BOUCHERIE_04.2.jpg

medium_BOUCHERIE_05.2.jpg

et pour finir une vieille porte !!

medium_DSCN2135.jpg

20/04/2007

COURPIERE

medium_Courpière.jpg


Commune du Livradois située à l'entrée d'une gorge de La Dore et fut un temps réputée pour ses récoltes de fraises.

Le nom : c'est bien de pierre dont il est question. Corpeira,, au XIIe siècle, fait allusion à une cour (fermée) bâtie en pierre, élément remarquable car la plupart des constructions de la région étaient déjà en pisé, c'est-à-dire en terre banchée.

Environ 4700 Courpiérois. Seuls quelques initiés savent qu'ils ont accueilli parmi eux la fameuse styliste Coco Chanel durant quelques années de son enfance, dans une petite maison qui fait l'angle entre la rue Desais et la rue Victor Chamerlat, une figure bien connue de la seconde moitié du XXe siècle.

Lire la suite

15/03/2007

CHAPTUZAT

Petite commune de presque 400 habitants nichée au creux de vallons se situant à 3 km d'AIGUEPERSE

medium_Web_commune_Chaptuzat_village.jpg


Au dessus du bourg le Château Féodal de LA ROCHE (XIIe - XIVe siècle) domine avec ses donjons
medium_Web_commune_Chaptuzat_château.jpg



Vu sous la neige
medium_Web_chât.La_Roche-hiver.2.jpg





Le bâtiment de la MAIRIE restauré récemment

medium_Web_commune_Chaptuzat_011.jpg

medium_Web_commune_Chaptuzatmairie_012.jpg

L'Eglise de style roman occupe la place principale

medium_église1.2.jpg

medium_Web_commune_Chaptuzat_église2.jpg




Aux croisés des chemins de nombreuses croix

medium_Web_croix1.jpg

medium_Web_croix2.jpg

medium_Web_commune_Chaptuzat_croix1.jpg

medium_Web_commune_Chaptuzat_croix4_.jpg





Une belle aire de repos à l'entrée du village

medium_Web_commune_Chaptuzat_aire_pique-nique.jpg